ÉPUISÉ – Domaine Vesevo – Taurasi DOCG 2011 Immense concentration et grande garde (0.75L)

Une grappe caractéristique du cépage aglianico.

L’Aglianico, le grand Cépage du sud, à l’égal du Nebbiolo Piemontais et du Sangiove Toscan est susceptible de donner des vins d’une profondeur inégalable. Le Taurasi est une appellation DOCG de Campanie. Le vin est produit en altitude, sur des sols d’origine volcanique au nord est d’Avelino à une centaine de kilomètres à l’est de Naples.

La cuvée qui vous est proposée provient de vieilles vignes d’une trentaine d’années de la « Terra di Venticano », 100% Aglianico. Le rendement très limité est d’environ 35 hectolitres à l’hectare. L’élevage est de 16 mois en barriques de chêne.

« Le vin présente une robe grenat, pourpre, presque noire, sans trace d’évolution. Le nez offre un bouquet intense de cerises confites, de tabac blond légèrement mentholé. La bouche est d’une très grande ampleur. C’est complexe avec des notes de café, cacao, de fruits rouges macérés. Les tanins sont bien présents sans agressivité.
Bien que les conditions climatiques de la Campanie aient tendance à lisser l’effet millésime, certaines années offrent toutefois des conditions d’équilibre et de maturation des raisins bien supérieures à d’autres. 2011 fait partie de ces excellents millésimes qui mettent particulièrement en lumière la minéralité du cépage aglianico, ici dans son terroir de prédilection.

Un grand vin pour des occasions exceptionnelles qui évoluera favorablement pendant une vingtaine d’années. »
Température de service : 18°C
Alcool : 14%/vol
Parfait pour accompagner viandes rôties, viandes rouges, gibiers et sauces relevées.
 
Un grand vin de garde.
 

ÉPUISÉ – Zema Cluny 1999 (Coonawarra) (Assemblage Cabernet Sauvignon, Merlot , Cabernet Franc et Malbec) (0.75L)

ZEMA CLUNY 1999Élaborée pour la première fois en 1993, elle est composée de 65% de Cabernet Sauvignon, 25% de Merlot et 10% de cabernet Franc et Malbec.

Élevage en barriques françaises et américaines mais dans le respect du fruit.

Robe grenat et profonde.
Le nez est d’une grande complexité, liée à un assemblage particulièrement judicieux de raisins très mûrs.
La bouche est marquée par des arômes de cassis, de menthe douce et d’un bouquet de fruits noirs. Belle qualité de tannins.

Le terroir caractéristique de la Terra Rossa de la Coonawarra s’exprime ici particulièrement bien.

En décembre 2016, il nous reste une quarantaine de bouteilles de cet exemple passionnant d’un domaine australien à dimension humaine. La dernière dégustation remonte à décembre 2015 et je peux garantir l’excellente conservation de ce vin à pleine maturité susceptibled’évoluer encore 3 ou 4 années.

 

ÉPUISÉ – Domaine R. Masi – Chianti DOCG Riserva (Toscane) 2015 (0,75L)

chianti-riserva2011Un petit mot tout d’abord sur le Chianti, vin universellement connu et tellement galvaudé…

La zone d’appellation Chianti est considérable, la production atteint en moyenne un million d’hectolitres par an pour 16800 hectares en production. (à titre de comparaison, la surface totale du Beaujolais est de 22 000 ha pour une production de 1.2 millions d’hectolitres).

La zone d’appellation Chianti se situe au cœur de la Toscane, au sud et à l’est de Florence. L’aire DOCG se divise en huit zones géographiques distinctes, qui peuvent accoler leur nom au vin :
– Chianti Classico (qui possède son propre statut DOCG, délimité à partir de 1716)
– Chianti Montalbano
– Chianti Rufina, (rien à voir avec Rufino, qui est une marque commerciale)
– Chianti Colli Fiorentini
– Chianti Montespertoli
– Chianti Colli Senesi
– Chianti, Colli Aretini
– Chianti Colline Pisane

Certains Chiantis peuvent également être étiquetés sans autre information particulière, mais il vaut mieux être prudent…
Sous la dénomination Chianti, se dissimulent une variété considérable de terroirs, de cépages et par conséquent de vins, qui vont de l’exceptionnel au véritablement infâme…
Ayant toujours beaucoup fréquenté l’Italie et ceci depuis mon enfance, j’ai le souvenir de « fiascos » de deux litres laissant au malheureux buveur un souvenir impérissable… ce temps est heureusement révolu .
Le principal cépage est l’excellent Sangiovese, que l’on retrouve un peu partout dans toute l’Italie Centrale. Il peut être utilisé seul, mais le plus souvent en association avec le Canaiolo nero, le Trebbiano toscano et la Malvasia Nera pour ne citer que les principaux. De plus, on peut adjoindre jusqu’à 15% de Merlot ou de Cabernet-sauvignon à l’assemblage final.

A partir de cet excellent millésime 2015, Paolo a élaboré un vin à la robe grenat très profonde, au nez complexe, riche et légèrement toasté. En bouche, le boisé est perceptible, mais sans agressivité et devrait se fondre rapidement. C’est un vin concentré, fruité avec de belles nuances d’olives et de fruits noirs.

Cépages : 95% sangiovèse grosso et 5% colorino

Vin de garde, il est fait pour évoluer favorablement une dizaine d’années.

ÉPUISÉ – Azienda Agricola Montecrocetta – Argione Appassimento 2013 Cabernet del Veneto IGT (0,75L)

argioneLes deux cabernets (Cabernet-Sauvignon et Cabernet Franc) sont dans leur environnement quasi naturel dans cette région du Veneto. Les résultats sont très souvent à la hauteur des espérances, surtout lorsque nous avons affaire à une année chaude. C’est le cas tout particulièrement de 2013. Le Cabernet-Sauvignon et le Cabernet Franc sont des cépages tardifs qui ont besoin de tout leur temps pour mûrir et développer ainsi de beaux arômes de fruits noirs.
Cette cuvée appelée Argione-Appassimento est en fait un vin de type Amarone della Valpolicella, mais élaboré avec d’autres cépages dans la région de Vicenza et sur un terroir différent.

Terroir et situation : colline d’origine volcanique.
Cépages : 75% Cabernet-Sauvignon et 25% Cabernet Franc.
Vendanges : manuelle avec sélection des grappes bien mûres et en excellent état sanitaire. Elle sont déposées dans des caissettes de bois fruitier et mises à passeriller pour environ un mois et demi, puis pressurées  et fermentées.
Élevage : 18 mois en barriques de plusieurs vins.

Éléments analytiques :
Alcool : 14,5 %/vol

 Ce vin présente une robe splendide, grenat profonde. Le nez du vin est intense, sur les fruits rouges et noirs avec une très légère touche empyreumatique. En bouche, on découvre un vin avec beaucoup d’étoffe, de corps et de concentration. Les tannins sont subtils, le milieu de bouche savoureux avec une foule d’arômes complexes d’épices douces notamment le poivre. C’est vraiment équilibré et tout comme pour un Amarone della Valpolicella, il y a de la fraîcheur aromatique et une grande souplesse.
C’est un produit de forte identité, très original, qui ne laisse personne indifférent. A découvrir pour une occasion exceptionnelle.

argione2010_back

grappe_cabernetsauvignon
Une grappe de Cabernet-Sauvignon

grappe_cabernet franc
Une grappe de Cabernet Franc

ÉPUISÉ – Bianco di Toscana IGT 2016 (0,75L) R. Masi – Toscane

Vin blanc sec élaboré par Renzo Masi à partir de 70% de raisins Trebbiano Toscano et 30% de Chardonnay.
Après une macération péliculaire à froid suit une fermentation en cuve inox à la température contrôlée de 20°C.
Alcool : 12,5%/vol

Le vin présente une robe paille très claire.  On est immédiatement surpris par un côté très aromatique du vin avec des arômes de fruits à pépins (pomme, poire…) mais aussi de fruits tropicaux. Assez jolie structure en bouche et belle fraicheur. Vin bien adapté à une longue saison d’été.

ÉPUISÉ – Domaine Southern Right – Pinotage 2016 (Hemel-en-Aarde Valley) (0.75L)

Le domaine Southern Right a été fondé  en 1994 par Anthony Hamilton Russell, propriétaire du domaine éponyme. Le but était la production d’un pinotage de classe internationale, bien marqué par sa typicité sud-africaine. De par la précocité du cépage et les conditions climatiques maritimes fraîches de cette zone, on obtiendrait un vin présentant une complexité aromatique plus élevée que la moyenne des vins produits dans le pays,  mais aussi de beaux tanins fins.
Le résultat a été à la hauteur des attentes.

Éléments analytiques :
Alcool : 13,60 %/vol
Acidité totale : 5,50 ‰ (mesurée en acide tartrique)
pH : 3,55
Sucres résiduels : 1,56 g/L

Rendement : 4,21 tonnes/ha / 28,53 hl/ha

Il est intéressant de noter que ce vin n’a pas été élaboré avec 100% de pinotage. Sa composition est la suivante :
94% Pinotage, 2% Cabernet Sauvignon, 2% Cabernet Franc, 1% Malbec, 1% Syrah.

Le millésime 2016 est un excellant millésime pour les vins rouges, donnant des vins avec beaucoup de matière et une superbe profondeur de fruit.

L’élevage s’est déroulé à 100% en barriques françaises de 228 litres durant 9,5 mois.

ÉPUISÉ – W-V-Erbach – Erbacher Michelmark Riesling Kabinett Trocken 2016 (vin blanc sec) (Rheingau) (0,75L)

Le Rheingau couvre actuellement 3150 Ha de vignobles.
Le Rheingau est historiquement le royaume du Riesling (79%), mais aussi, ce qui est bien moins connu, celui du Pinot Noir bourguignon, appelé là-bas « Spätburgunder » (Bourguignon tardif). Il représente 12% des plantations, soit environ 380 ha.

Le village vigneron d’Erbach est situé au cœur du Rheingau, là où sont produits quelques uns des plus fameux Riesling historiques allemands.

Mes débuts dans le vin sont très liés à Erbach et au Rheingau. En octobre et novembre 1972, j’ai passé quelques semaines dans le domaine du baron Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger. Je me suis initié alors à ces grands vins qui portent le cépage Riesling à un niveau de qualité incomparable. Je garde un souvenir ému de celui qui a été mon initiateur aux grands Riesling allemands.J’ai participé pour la première fois à toutes les activités liées à la vendange et à la vinification du vin. Il m’a également permis de participer au mois de novembre 1972 à la grande vente aux enchères des vins du domaine d’état Eberbach Kloster (Versteigerung des Weinguts Kloster Eberbach). Pour un jeune homme de 23 ans, cette extraordinaire dégustation d’une centaine de grands crus sur un demi-siècle, est demeurée inoubliable. Eberhard nous a quitté en 1995 à l’âge de 79 ans.

Je connais la cave W-V-Erbach depuis le début des années 80 et j’ai pu suivre avec émerveillement la progression qualitative des vins au cours de ces trente dernières années.
Les surfaces cultivées sont de 32 Ha sur les communes de Erbach et de Kiedrich.

Les principaux crus représentés sont les suivants :
– Erbacher Michelmark
– Erbacher Steinmorgen
– Erbacher Honigberg
– Rauenthaler Steinmächer
– Kiedricher Klosterberg
– Kiedricher Sandgrub.

Il s’agit à 92% de Riesling, auxquels s’ajoutent 5% de Pinot Noir (Spätburgunder), un peu de Pinot Gris, de Pinot Blanc et de Saint Laurent.

En 2016, année très favorable tout comme 2015 d’ailleurs, avec peut-être un peu plus de fraîcheur aromatique que le précédent millésime, le domaine a produit un remarquable Riesling Kabinett sec issu du cru Michelmark.

Le nez nous présente encore la caractéristique des Riesling jeunes, avec des arômes de fruits à noyau.
En bouche, le vin a une bonne densité et une excellente acidité.

Ce vin est encore actuellement (décembre 2017) dans sa prime jeunesse et il conviendra de l’attendre un peu (deux à trois ans) pour commencer à jouir de toutes ses qualités.
Il évoluera favorablement entre cinq et dix années.

Éléments analytiques :
Alcool : 12 %
Sucres résiduels : 7,7 g/l
Acidité totale : 7,6 g/l
Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger.
Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger dans les années 70.

ÉPUISÉ – Chianti Rufina DOCG 2013 Fattoria di Basciano (0,75L)

Un petit mot tout d’abord sur le Chianti, vin universellement connu et tellement galvaudé…

La zone d’appellation Chianti est considérable, la production atteint en moyenne un million d’hectolitres par an pour 16800 hectares en production. (à titre de comparaison, la surface totale du Beaujolais est de 22 000 ha pour une production de 1.2 millions d’hectolitres).

La zone d’appellation Chianti se situe au cœur de la Toscane, au sud et à l’est de Florence. L’aire DOCG se divise en huit zones géographiques distinctes, qui peuvent accoler leur nom au vin :
– Chianti Classico (qui possède son propre statut DOCG, délimité à partir de 1716)
– Chianti Montalbano
– Chianti Rufina, (rien à voir avec Rufino, qui est une marque commerciale)
– Chianti Colli Fiorentini
– Chianti Montespertoli
– Chianti Colli Senesi
– Chianti, Colli Aretini
– Chianti Colline Pisane

Certains Chiantis peuvent également être étiquetés sans autre information particulière, mais il vaut mieux être prudent…
Sous la dénomination Chianti, se dissimulent une variété considérable de terroirs, de cépages et par conséquent de vins, qui vont de l’exceptionnel au véritablement infâme…
Ayant toujours beaucoup fréquenté l’Italie et ceci depuis mon enfance, j’ai le souvenir de « fiascos » de deux litres laissant au malheureux buveur un souvenir impérissable… ce temps est heureusement révolu .
Le principal cépage est l’excellent Sangiovese, que l’on retrouve un peu partout dans toute l’Italie Centrale. Il peut être utilisé seul, mais le plus souvent en association avec le Canaiolo nero, le Trebbiano toscano et la Malvasia Nera pour ne citer que les principaux. De plus, on peut adjoindre jusqu’à 15% de Merlot ou de Cabernet-sauvignon à l’assemblage final.

La zone des Chianti Rufina quant à elle, a une tradition de qualité très ancienne et le niveau peut être excellent. Elle s’étend sur des collines à l’Est de Florence. Les vignes peuvent être assez élevées, plantées sur un terroir formé de remarquables marnes calcaires que l’on appelle localement « galestro ».
Grâce à une bonne acidité, les vins conservent longtemps fraîcheur et finesse.

 

Composée de 93% de Sangiovese, 5% de Canaiolo et de 2% de Colorino , la vendange a macérée environ 15 jours en cuves ouvertes. Affinage pour une partie des vins, en barrique durant six mois.

Robe grenat, profonde et dense. Le nez est puissant, un peu sauvage, avec une belle fraîcheur où l’on distingue fruits noirs et violette. En bouche, le vin est concentré, assez tannique, aromatique et long en bouche.
L’année 2013, à la climatologie typiquement tardive, nous a donné un beau vin rouge qui devrait se conserver une bonne dizaine d’années.

Ce n’est pas un vin marketing comme tant de Chiantis « bordeaulisés » au Cabernet sauvignon et au Merlot à la mode Parker…
C’est un produit qui respecte la culture originelle de sa région de production.

ÉPUISÉ – Vin de Constance 2013 Domaine Klein Constantia (W.O Constantia) (0.50L)

La saison hivernale a été plus longue qu’à l’accoutumée, suivie par un printemps frais. Le débourrage de la vigne a été retardé d’environ deux semaines. Des conditions idéales ont ensuite prévalues avec une chaleur raisonnable et des nuits assez fraîches. Ces conditions ont amené une maturité parfaite du cépage Muscat à Petits Grains et d’excellentes conditions de passerillage des grains.

Informations sur la vinification
Après la vendange de grappes passerillées, les raisins sont laissés à macérer sur leur peau pour plusieurs jours afin de les ramollir et de favoriser par conséquence l’obtention du jus au pressage. Le nectar ainsi récupéré est mis en fermentation dans des cuves inox et dans des tonneaux de 500 L.
La durée d’élevage avant mise en bouteille fût de 3 années pour le millésime 2013, le vin restant sur ses lies grosses.
60% en tonneaux de chêne français et le reste se partageant entre tonneaux de chêne hongrois et d’acacia français.

Éléments analytiques :
– Alcool : 13,7 %/vol
– Acidité totale : 6,6 ‰
– Sucres résiduels : environ 172 g/L
– pH : 3,7

Robe dorée, profonde avec nuances ambrées. Au premier nez, des notes d’ananas frais avec une touche vanillée et d’amandes grillées. On peut rajouter des senteurs capiteuses où se mêlent la mandarine, la citronnelle et la mangue.
La bouche est élégante, structurée, avec des saveurs de mangue et d’ananas très mûrs. Sa grande richesse en sucres résiduels allie la complexité à la puissance.

Vin disponible en petite quantité sur demande.

Plus d’infos sur les Vins historiques de Constantia.

Dionis possède un vrai trésor œnologique avec une collection de vieux millésimes de 1987 à 2007.

ÉPUISÉ – W-V-Erbach 2015 Riesling Qualitätswein Erbacher Honigberg Alte Reben (Rheingau) (0,75L)

Le village vigneron d’Erbach est situé au cœur du Rheingau, là où sont produits quelques uns des plus fameux Riesling historiques allemands.

Mes débuts dans le vin sont très liés à Erbach et au Rheingau. En octobre et novembre 1972, j’ai passé quelques semaines dans le domaine du baron Eberhard Ritter und Edler Von Ötinger. Je me suis initié alors à ces grands vins qui portent le cépage Riesling à un niveau de qualité incomparable. Je garde un souvenir ému de celui qui a été mon initiateur aux grands Riesling allemands.J’ai participé pour la première fois à toutes les activités liées à la vendange et à la vinification du vin. Il m’a également permis de participer au mois de novembre 1972 à la grande vente aux enchères des vins du domaine d’état Eberbach Kloster. Pour un jeune homme de 23 ans, cette extraordinaire dégustation d’une centaine de grands crus sur un demi-siècle, est demeurée inoubliable. Eberhard nous a quitté en 1995 à l’âge de 79 ans.

Je connais la cave W-V-Erbach depuis le début des années 80 et j’ai pu suivre avec émerveillement la progression qualitative des vins au cours de ces trente dernières années.
Les surfaces cultivées sont de 32 Ha sur les communes de Erbach et de Kiedrich.

Les principaux crus représentés sont les suivants :
– Erbacher Michelmark
– Erbacher Steinmorgen
– Erbacher Honigberg
– Rauenthaler Steinmächer
– Kiedricher Klosterberg
– Kiedricher Sandgrub.

Il s’agit à 92% de Riesling, auxquels s’ajoutent 5% de Pinot Noir (Spätburgunder), un peu de Pinot Gris, de Pinot Blanc et de Saint Laurent.

On devine immédiatement que l’on a affaire à un excellent terroir sur un grand millésime. Dans ces région d’Europe et sur le cépage Riesling, la grande maturité se conjugue presque toujours avec une splendide acidité.

La classification Alte Reben (vieilles vignes) concerne des vins, qui comme la classification « Prädikats Weine » sont des vins sans aucune chaptalisation.

La robe du vin est jaune paille à reflets verdâtres.
Le premier nez se partage entre la minéralité et les arômes de fruits blancs. On devine au premier coup d’œil, un vin dense et concentré.
En bouche, richesse, belle acidité et complexité sont les marques dominantes de cette cuvée remarquable.
Le vin se termine en queue de paon.
Jolie bouteille à laisser mûrir deux ou trois années.

Éléments analytiques :
Sucres résiduels : 4,5 g/l
Acidité fixe : 7,6 ‰
Alcool : 14%

Cliquez pour agrandir.